LADAKH ET ZANSKAR

ONiché entre les impressionnantes chaînes de l’Himalaya et du Karakorum, le Ladakh est aujourd’hui une région facilement accessible, du moins en été. Que vous arriviez par la voie de terre, par les cols carrossables les plus hauts du monde, ou par la voie des airs, survolant les hautes montagnes à perte de vue, vous en aurez le souffle coupé.

Et comme Leh se situe à 3500m, si vous ne voulez pas avoir le souffle coupé, il faudra vous ménager pendant 2 à 3 jours. Mais Leh, capitale de l’ancien royaume du Ladakh, est pleine de ressources. Pourquoi ne pas commencer par prendre un thé sur le toit en terrasse d’un ancien bâtiment restauré du centre ville, d’où vous pourrez admirer les montagnes environnantes ? Puis faire un tour dans la vieille ville vers le Palais Royal.

Le soir la Shanti Stupa est le lieu idéal pour admirer le coucher du soleil. Le lendemain vous pourrez faire le tour, en taxi ou en bus local, des monastères bouddhistes de la vallée de l’Indus, ou tenter une balade à pied autour de la ville. Le Ladakh s’étageant entre 2600m à Kargil et 7670m dans le Karakorum, nous trouverons certainement la solution pour vous satisfaire, que vous soyez alpiniste, randonneur ou simple promeneur curieux : monastères de l’ouest, vastes étendues des hauts plateaux des nomades et lacs salés à l’est.

Au sud dans les vallées préservées du Zanskar, vous pourrez partager la vie des populations rurales, accueillantes et curieuses, et peut-être participer aux travaux journaliers. De nombreux treks en partent, vers la montagne en été, par la rivière gelée en hiver (Chadar trek).

La route, entre Padum, capitale du Zanskar, et Leh, franchit le col du Pensi La vers la très belle vallée de la Suru, région majoritairement musulmane, puis retrouve après Kargil les zones à majorité bouddhiste, et rejoint la capitale où bouddhistes, musulmans, hindous, chrétiens vivent en équilibre.

about_01_thumb

about_02_thumb

about_03_thumb

about_04_thumb

about_05_thumb

Kommentare sind geschlossen